Tour de France
Tour d'Italie
Tour d'Espagne
retro

20 ans de Quick-Step dans les Grands Tours. Quand le bleu devient jaune, rose ou rouge

6min temps de lecture   par Matthias Van Milders le 02 mai 2022
"Nous ferons tout pour gagner le Tour de France pendant les six prochaines années avec un Belge". C'est ce qu'affirme Patrick Lefevere en 2021, lorsque Quick-Step s'engage comme sponsor pour cette période. Le rêve de gagner un Grand Tour est donc bien vivant. Jusqu'à présent, l'équipe cycliste Quick-Step n'a pas réussi à le faire. Mais cela ne signifie pas du tout que les coureurs de Lefevere pataugent dans les Grands Tours comme des mauviettes. C'est ce que montre un retour sur huit moments mémorables du Giro, du Tour et de la Vuelta.

Virenque s'envole vers le jaune dans le premier Tour de Quick-Step

Avant le départ du 100e Tour, Richard Virenque déclare qu'il rêve de remporter l'étape de l'Alpe d'Huez avec le maillot jaune. Cependant, il remporte sa victoire d'étape la veille, dans l'étape de Lyon à Morzine. Il conquiert ainsi non seulement le maillot à pois, mais aussi le maillot jaune. Dans la chaleur et au milieu de milliers de fans, Virenque roule avec le maillot dézippé et remporte la première victoire de Quick-Step sur le Tour. Le deuxième coureur de l'étape, Rolf Aldag, termine 2:29 plus tard. Un jour, Virenque portera le maillot jaune, mais le public français attend quelque chose de différent de son chouchou. Richard Virenque peut remporter son sixième maillot à pois et ainsi suivre Federico Bahamontes et Lucien Van Impe. Virenque réussit et atteint Paris dans les pois.

La troisième fois, c'est la bonne pour Tom Boonen

Tom Boonen peut gagner des étapes du Tour. Il l'a prouvé en remportant deux étapes en 2004 (Champs-Élysées!) et en 2005. Mais peut-il aussi revenir à Balen avec un maillot vert? Par deux fois, en 2005 et 2006, Boonen est contraint d'abandonner une position gagnante en raison de problèmes physiques. Mais dans le Tour 2007, il le fait. Plus tard, Tom Boonen revient sur ces trois semaines comme les plus agréables de sa carrière. Quick-Step - Innergetic fonctionne comme une machine bien huilée. Si bien qu'au cours de la deuxième étape vers Gand, ce n'est pas Tom Boonen, mais Gert Steegmans, son leader, qui remporte les fleurs. Le leader du sprint lui-même montre sa grande forme avec deux victoires d'étape. Trois semaines de lutte pour les points sont récompensées par le vert à Paris. Pour la garde bleue, c'est l'apothéose d'un grand Tour, avec une étape pour Cédric Vasseur.

Le premier Belge à remporter le classement des jeunes est Kevin Seeldraeyers

Kevin Seeldraeyers a 22 ans lorsqu'il fait ses débuts dans le Giro. Il veut savoir jusqu'où il peut aller dans le classement général. La veille du deuxième jour de repos, Seelie prend le maillot blanc. Dans la courte étape de montagne qui suit vers Blockhaus, il plie, mais ne craque pas. Dans les étapes suivantes également - dont une arrivée sur le Vésuve - Seeldraeyers conserve son maillot. À Rome, il termine le Giro en blanc et avec une quatorzième place au classement final. Depuis l'introduction du classement des jeunes dans le Giro, il est le premier vainqueur belge. Par la suite, un certain nombre de coureurs sont retirés des résultats finaux, Seeldraeyers se retrouve finalement à la dixième place du classement officiel.

Un bloc solide de Quick-Step aide Rigoberto Urán à prendre la deuxième place

Les ambitions pour le Giro 2014 sont claires à l'avance : Omega Pharma - Quick-Step veut monter sur le podium et Rigoberto Urán est l'homme de la situation. Le Colombien commencera le contre-la-montre à la deuxième place du classement général. Au cours de la douzième étape, de Barbaresco à Barolo, Urán n'a d'yeux que pour les vignobles du Piémont. Avec 1'17" sur le second, il ne gagne pas seulement le contre-la-montre, il devient aussi le nouveau leader. Au total, quatre coureurs Quick-Step terminent dans le top 8 : l'équipe est prête pour la suite. Après quatre jours dans le rose, Urán doit céder la place de leader à son compatriote Quintana, bien que l'on discute de la neutralisation ou non de la descente du Stelvio. Mais le résultat est maintenu et Rigoberto Urán devient deuxième au classement général. Il garde cette place jusqu'à Trieste où le Giro se termine et Rigoberto Urán en est très satisfait.

Trois fois dans le Top 10 d'un Grand Tour en 2016

Avec une sixième place au Giro pour Bob Jungels et une neuvième place pour Daniel Martin au Tour, Etixx - Quick-Step a réalisé un bon score lors des deux premiers Grands Tours de 2016. La Vuelta sera-t-elle également un succès ? Avec deux victoires d'étape pour Gianni Meersman dans la première semaine, le Tour d'Espagne prend un bon départ. Dans la neuvième étape, c'est le tour de David de la Cruz. Dans la dernière montée, il se débarrasse de son dernier compagnon de lutte, son futur coéquipier Dries Devenyns. Non seulement l'étape, mais aussi le maillot rouge de leader est pour le Catalan. Sur le podium, il retrouve Gianni Meersman, le leader du classement par points. Après la prochaine étape, les deux coureurs porteront à nouveau le maillot bleu de Quick-Step. Mais avec une autre victoire d'étape pour Gianluca Brambilla et la septième place de de la Cruz au classement final, la Vuelta est aussi un grand succès.

Enric Mas couronne son travail dans la dernière étape de montagne

Deux hommes ont donné une couleur supplémentaire à la Vuelta de Quick-Step Floors en 2018. Elia Viviani a remporté trois victoires d'étape. Enric Mas a lutté contre la maladie et la fièvre et est passé de la douzième place en deuxième semaine à une deuxième place sur le podium final. Le jeune Espagnol souligne ce podium inattendu en remportant l'avant-dernière étape. L'étape est courte - moins de 100 kilomètres - mais très difficile, avec six montées. Dans la dernière ascension - le Coll de la Gallina en Andorre - Mas laisse les autres coureurs du GC derrière lui. C'est déjà la treizième étape d'un Grand Tour pour Quick-Step cette année-là.

Julian Alaphilippe fait rêver les Français

Avec deux étapes et le maillot à pois, le Tour 2018 était déjà en bonne voie pour Julian Alaphilippe. Un an après, le Français en rajoute. La première arrivée sur le sol français - le Tour débute à Bruxelles cette année-là - inspire à Alaphilippe un numéro. À Épernay, il a remporté l'étape en solitaire et le maillot jaune après un final vallonné. Dix étapes plus tard, le contre-la-montre individuel de Pau est au programme. Au milieu d'une foule dense de supporters enthousiastes, Alaphilippe a également remporté cette étape. Grâce à sa victoire d'étape, il renforce sa position de leader. Au final, le Tour d'Alaphilippe compte quatorze journées jaunes, bien plus que ce dont il avait osé rêver. Il n'a perdu son maillot que deux jours avant la fin. A Paris, Julian Alaphilippe termine cinquième après son Tour miraculeux.

Un retour en force improbable

Le 26 juin 2021 est un grand jour pour Quick-Step. Julian Alaphilippe remporte la première étape du Tour et devient le premier Roi de la Croix. Mais sa victoire à Landerneau est aussi la 100ème victoire d'étape dans un Grand Tour pour l'équipe. La fête au Tour 2021 est loin d'être terminée pour Deceuninck - Quick-Step. Le principal protagoniste est Mark Cavendish. Ajouté à l'équipe juste avant le début du Tour, Cav a remporté la quatrième étape et a repris le maillot vert de son coéquipier Alaphilippe. Sa précédente victoire d'étape remonte à cinq ans, la victoire à Fougères n'était donc pas écrite dans les étoiles. Mais regardez, Cavendish semble renaître. Il a encore trois podiums à son actif en tant que vainqueur d'étape. Et en plus, il ne cédera plus jamais son maillot vert. Le Tour 2021 est donc un grand cru classé pour Quick-Step.

Voulez-vous découvrir d'autres histoires liées à l'équipe cycliste Quick-Step ? Visitez l'exposition temporaire à KOERS. Musée de la Course Cycliste.

plus d'info

Grand tour (cyclisme)

En cyclisme sur route, le terme « grand tour » fait référence à l'une des trois courses les plus prestigieuses du cyclisme professionnel : le Tour de France, le Tour d'Italie (Giro d'Italia) et le Tour d'Espagne (Vuelta a España). Collectivement, ils sont nommés les grands tours et ils utilisent un format similaire, une course disputée sur trois semaines avec des étapes quotidiennes. Ils ont un statut spécial dans les règlements de l'Union cycliste internationale (UCI) : plus de points UCI World Tour sont distribués dans les grands tours que sur les autres courses. Ce sont également les seules courses par étapes qui peuvent durer plus de 14 jours. Le Tour de France est la plus ancienne et la plus prestigieuse des trois et aussi la plus célèbre course cycliste du monde. Le Tour d'Italie est la deuxième plus importante.

serviceKoers - FR

Votre navigateur ne répond pas aux exigences minimales requises pour afficher ce site web. Les navigateurs ci-dessous sont compatibles. Si vous ne disposez pas d'un de ces navigateurs, cliquez sur l'icône pour télécharger le navigateur souhaité.