retro

Les Flandriennes de Leona. La naissance de Flanders 2002, la toute première équipe professionnelle féminine de Belgique

6min temps de lecture   par Dries De Zaeytijd le 30 août 2022
En 2015, les femmes cyclistes de Topsport Vlaanderen fêtent leur 20e anniversaire, deux ans après l'équipe masculine du même nom. En deux décennies, l'équipe féminine a conquis six titres mondiaux, des titres nationaux et provinciaux dans toutes les disciplines et une série de victoires dans des courses majeures et mineures. Un record dont on peut être fier. Il est temps de revenir sur les premières années de la toute première équipe cycliste féminine professionnelle de Belgique.

Fin novembre 1993, le cyclisme belge - comme l'économie nationale - est en plein marasme. Cet hiver, seuls deux cyclistes belges prometteurs peuvent passer dans une équipe professionnelle. Une rencontre fortuite entre Roger Swerts, ancien assistant en chef d'Eddy Merckx, et Fons Leroy, amateur de cyclisme et chef de cabinet de la ministre de l'Emploi et des Affaires sociales Leona Detiège, a rapidement débouché sur le projet cycliste "Vlaanderen 2002". Cette initiative s'inscrit dans le cadre d'un plan gouvernemental plus large en faveur de l'emploi des jeunes, visant à lutter contre l'augmentation du chômage des jeunes.

Au sein du cyclisme professionnel, grâce à l'équipe cycliste Vlaanderen 2002, parrainée par le gouvernement, des cyclistes amateurs prometteurs vont pouvoir goûter aux joies de la compétition et ainsi accéder aux équipes professionnelles "classiques". Ce premier groupe de coureurs comprend Tom Steels, Paul Van Hyfte et Geert Verheyen. Des coureurs plus expérimentés, tels que Peter Roes et Jan Nevens, sont recrutés pour jouer le rôle de capitaine de route et de mentor. Roger Swerts devient chef d'équipe, Eddy Merckx fournit les vélos et est également le parrain du projet. Fons Leroy, en sa qualité de chef de cabinet de Detiège, dirigera l'équipe.

Professionnalisation

À l'occasion de la Journée nationale de la femme (11 novembre) en 1994, Léona Detiège, alors ministre de l'Emploi et des Affaires sociales, a plaidé en faveur d'une féminisation poussée dans les différents secteurs professionnels. Dans un communiqué, le cabinet de Detiège lance un appel à "lutter contre toute forme de sexisme linguistique et à privilégier la féminisation des noms de métiers". Dans le même temps, la ministre Detiège dénonce l'attitude de l'UCI, qui ne reconnaît toujours pas la profession de cycliste professionnel. En étoffant l'équipe cycliste (masculine) Vlaanderen 2002 à partir de 1995 avec trois cyclistes féminines, la ministre veut faire pression sur les autorités cyclistes pour qu'elles reconnaissent à court terme le "cyclisme professionnel féminin", selon le communiqué de presse.

L'appel du Gouvernement flamand donne un coup de pouce au projet naissant de la "Sprint Cycling Team". Peter Stevens, éditeur du mensuel Sprint et homme fort de l'équipe cycliste féminine du même nom, caressait depuis longtemps le rêve d'une équipe féminine professionnelle et le voit aujourd'hui se réaliser, grâce au gouvernement. Le projet Ladies Sprint a donné naissance à l'asbl Ladies Sprint, qui sera connue sous le nom de "Vlaanderen 2002". Le gouvernement flamand verse des subventions salariales et prend en charge les cotisations sociales, tandis que Vosschemie - l'entreprise du mécène cycliste Remi De Moor, qui a également parrainé l'équipe cycliste Sprint - prend en charge les dépenses, telles que les voyages à l'étranger et les frais d'hôtel.

L'entraîneur de l'équipe nationale Christel Herremans est nommé chef d'équipe. Les cyclistes Patsy Maegerman, Anne-Marie Cooreman et Heidi Van De Vijver sont devenues professionnelles chez Ladies Sprint asbl et peuvent donc continuer à vivre en tant que "Flandriennes". Deborah Geentjes devient le quatrième membre de l'équipe, mais reste amateur. Dans un premier temps, les trois "cyclistes professionnels" restent des amateurs, puisque les règles du BWB et de l'UCI n'autorisent pas encore les cyclistes professionnels. Mais le BWB se montre conciliant et permet aux femmes en question de devenir des professionnelles à plein temps dans la pratique.

Vlaanderen 2002 débute

Avec Maergeman, Cooreman et Van De Vijver, Ladies Sprint/Vlaanderen 2002 contient presque toute la crème du cyclisme féminin national. Maegerman a remporté l'argent aux Championnats du monde en 1994, Van De Vijver a gagné le prestigieux Tour de la Communauté européenne et Cooreman a déjà montré son talent pour le tour dans un certain nombre de courses à étapes étrangères. Grâce à leur statut professionnel, ils peuvent désormais se former à temps plein et abandonner leurs emplois respectifs de secrétaire (Maegerman) et de facteur (Cooreman). Jusqu'en 1995, Van De Vijver a compté sur des sponsors privés pour l'aide matérielle et sur ses propres moyens financiers pour pouvoir s'entraîner le mieux possible.

Le bilan à la fin de la première saison est positif. Van De Vijver a remporté le Championnat des Flandres - une course à fort contenu classique, le Tour de Vendée et le Tour de Zoetermeer et a terminé sixième du Tour Féminin. Maegerman a remporté la "Sprint Ladies Cup" de deux jours dans son propre pays et une étape de l'"Étoile des Vosges". Mais en même temps, le nouveau projet menace de sombrer lorsque le chef d'équipe Van De Vijver et l'entraîneur Herremans ne parviennent pas à résoudre leur conflit latent et que Heidi choisit un avenir en dehors de l'équipe pour la nouvelle saison. En 1996, Van De Vijver forme une équipe de deux avec Vanja Vonckx - un autre talent du cyclisme qui veut se développer en dehors de Flandre 2002. Le départ de Heidi est compensé par l'élargissement de l'équipe avec des coureurs prometteurs tels que Cindy Pieters, Anja Nobus, Nana Steensens et les multiples championnes belges sur piste Evelien Baert et Veronique Coene.

Apparition

Avec la nouvelle venue Cindy Pieters, la 'vétérante' Patsy Maegerman conserve l'honneur belge dans le Giro Donne en 1996, le prestigieux Giro pour femmes. Maegerman a terminé 15ème, Pieters 21ème à respectivement 16 et 22 minutes de la gagnante du classement général Fabiana Luperini. Pour la saison 1997, il y a pour la première fois une collaboration avec une équipe médicale de l'Université Libre de Bruxelles (VUB) et avec le Comité Olympique et Interfédéral Belge (CIOB). Remi De Moor et Vosschemie sont sponsors pour la troisième année consécutive : "L'idée était de stimuler le cyclisme pour les femmes et par les femmes. Nous avons assez bien réussi jusqu'à présent", déclare De Moor dans Het Nieuwsblad.

Outre le projet Flandre 2002, des initiatives privées donnent un coup de pouce supplémentaire au cyclisme féminin en Belgique. Par exemple, le championnat des Flandres - organisé par Peter Stevens, le leader du Sprint - attire invariablement dans notre pays des stars étrangères telles que Jeannie Longo, Cathérine Marsal et Hanka Kupfernagel. Mais le fait qu'il y ait encore un écart avec le top étranger est à nouveau évident dans cette compétition. Pour la deuxième année consécutive, Kupfernagel surpasse l'opposition. C'est pourquoi Flanders 2002 veut faire plus pour regrouper les meilleurs talents dans leur propre pays.

Vanja Vonckx est convaincue du projet et fait le pas. Et lorsqu'à la fin de l'année 1998, Heidi Van De Vijver annonce qu'elle roulera à nouveau pour Flanders 2002-RDM la saison prochaine, cela devient vraiment une équipe collective, réunissant tous les meilleurs coureurs et les coureurs prometteurs. A partir de 1999, l'équipe concourra sous le nom de 'Vlaanderen 2002 Ladies Team' et peut être considérée comme une 'sœur' à part entière de la division masculine de Vlaanderen 2002. L'équipe confirme cette étape en remportant tous les titres nationaux sur la piste et sur la route.

Équipe cycliste Sport Vlaanderen-Baloise

L'équipe cycliste Sport Vlaanderen-Baloise est une formation belge de cyclisme professionnel sur route. Elle est principalement soutenue par la région flamande depuis sa création en 1994. Elle a le statut d'UCI ProTeam et participe donc principalement aux épreuves de l'UCI Europe Tour, ainsi qu'à des courses du World Tour pour lesquelles elle bénéficie d'invitations. Elle a pour objectif de former de jeunes coureurs flamands afin qu'ils soient ensuite recrutés par les meilleures équipes mondiales. De nombreux coureurs flamands ont ainsi fait leurs débuts professionnels dans cette équipe, dont Tom Steels, Mario Aerts, Leif Hoste, Bert Roesems et Stijn Devolder.

serviceKoers - FR

Votre navigateur ne répond pas aux exigences minimales requises pour afficher ce site web. Les navigateurs ci-dessous sont compatibles. Si vous ne disposez pas d'un de ces navigateurs, cliquez sur l'icône pour télécharger le navigateur souhaité.